Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements
    Nourrir la flamme de la création d’ici

    Le Fonds des médias du Canada dévoile sa nouvelle identité visuelle

    27 janvier 2021, 09h05

    Après avoir soufflé ses dix bougies l’an dernier, le Fonds des médias du Canada (FMC) se tourne vers l’avenir pour inspirer le public, accueillir le changement et placer l’inclusion au centre de ses priorités. C’est donc avec fierté qu’il lance aujourd’hui sa toute nouvelle identité visuelle des plus actuelle et rassembleuse.

    Le Fonds des médias du Canada dévoile sa nouvelle identité visuelle Nouvelle image de marque.Photo: FMC

    Conçus en partenariat avec l’agence 123w, le nouveau site Web et le nouveau logo du FMC s’articulent autour du slogan « Nourrir la flamme ». Cette flamme graphique incarne parfaitement la mission première de l’organisation : encourager, promouvoir et financer la production de contenus d’ici. Plus encore, elle montre que le FMC a le feu sacré, qu’il alimente la passion des créateurs de chez nous et fait rayonner leurs œuvres, ici et partout dans le monde. Au cours des derniers mois, l’organisation a redoublé d’efforts en ce sens pour soutenir les travailleurs et les entreprises de l’industrie des écrans.

    En forme de flamme, le logo a la particularité d’arborer divers visages selon la plateforme ou le médium où il est présenté. Qu’il soit dynamique ou statique, il peut notamment montrer un personnage de jeu vidéo populaire, un portrait d’artiste autochtone célèbre, une scène d’une série à succès… Chacune de ces images fait un clin d’œil aux productions financées par le FMC.

    L’équité, l’inclusion et la réconciliation avec les peuples autochtones sont aussi au cœur de cette refonte. Après plusieurs mois de consultation avec les créateurs des communautés autochtones, le logo et la signature du FMC, présentés en français et en anglais, ont été traduits dans 12 langues et dialectes autochtones : le déné, le gwich’in, l’inuvialuit, le wolastoqey, le mi’kmaq, le mitchif, le cri du Nord-Est, l’ojibwé, l’oji-cri, le cri des Plaines, le skwxwu7mesh (squamish) et le cri des bois. D’autres idiomes s’ajouteront bientôt à la liste.

    La présidente et chef de la direction du FMC, Valerie Creighton, tenait à ce que son organisation défende les créateurs d’aujourd’hui et de demain qui sont issus de tous les horizons. « Nous voulons que notre nouvelle identité de marque reflète la réalité de notre pays, en commençant par ses histoires, ses cultures et l’extraordinaire diversité linguistique de ses centaines de communautés autochtones », explique-t-elle avant d’ajouter :

    « La flamme symbolise cette fierté que nous ressentons lorsque nous amplifions les voix habituellement réduites au silence. Notre volonté est que tous les créateurs de notre pays puissent se reconnaître dans l’organisme qui soutient leur travail. »

    Le vice-président des communications et de la promotion du FMC, Mathieu Chantelois, est lui aussi convaincu qu’il faut « allumer » des étincelles dans les yeux et le cœur des populations, et ce, en allant directement à la source : « Avant de pouvoir nourrir les conversations, les débats, l’innovation et l’évolution, nous devons nourrir la flamme. Et pas seulement celle des créateurs, mais aussi celle du FMC. Le monde nous regarde. Nous pouvons et nous devons montrer l’exemple, avec notre nouvelle identité visuelle qui ouvre la voie à un champ de possibilités. »

    Voulant joindre le geste à la parole, le FMC fera encore plus de place aux contenus de chez nous au cours de la prochaine année. Il compte également travailler de concert avec l’industrie des écrans et les membres de la collectivité pour promouvoir davantage le talent créatif d’ici et la diversité des voix.

    « C’est ensemble que nous encouragerons l’égalité des chances et que nous façonnerons notre culture, croit fermement Valerie Creighton. C’est le début d’un avenir prometteur et audacieux pour notre paysage médiatique. » Et que la passion pour les œuvres d’ici ne s’éteigne jamais !

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité