Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Lucill choisit de baisser les yeux

    24 novembre 2021, 20h16

    C’est l’envie d’assumer sa propre voie, le fait de vivre sa vie telle qu’on l’entend. C’est cette intuition dans notre tête et notre corps qui nous habite depuis que nous sommes tout petits. Celle qui dicte nos rêves et nos envies. L’instinct pur. C’est aussi la volonté que l’on ressent lorsque c’est le temps de foncer. C’est anticiper et contourner les multiples embûches auxquelles nous faisons et ferons face.

    Lucill choisit de baisser les yeux Lucill.Photo: Courtoisie

    Dans « Baisser les yeux », Lucill nous transporte dans un univers de type Truman show qui fait référence à sa ville natale. Un lieu dans lequel il ne se sentait pas à sa place et où tout lui semblait formaté. L’image d’un faux ciel y fait référence dans le vidéoclip de la chanson. C’est donc un clin d’œil à son passé chibougamois ainsi qu’à son parcours tant artistique que personnel. C’est surtout la prise de conscience qui est évoquée dans la chanson. C’est l’idée de s’éloigner d’un mode de vie standardisé dans le but de devenir le seul et l’unique maître de celle-ci.

    J’ai un plan tu voulais l’entendre
    J’l’avais façonné avant
    J’l’avais commencé au bout _J’aurais pas su autrement

    Enregistré en majeur partie au studio Pierre Marchand à Montréal, Lucill (Raphaël Bussières) a tout d’abord écrit les paroles et la musique et s’est entouré par la suite de Francis Mineau (coréalisation, batterie, percs, synth (Malajube)), Jason Kent (guitares (The Dears, Kandle)), Lysandre Ménard (piano, synth (Lysandre, Klo Pelgag)), Jay Essiambre (choeurs (Elisapie, La Faune)) et David Marchand (pedal steel (Zouz, Mon Doux Saigneur)). Lucill s’est entouré d’une équipe qu’il considère exceptionnelle avec laquelle il a pu enregistrer un album à la hauteur de ses ambitions.

    Si je pouvais baisser les yeux
    Si j’essayais trop bien trop peu
    Je disparais gazer les feux qui restent

    Baisser les yeux

    • Durée : 2:31
    • Album : Snake eyes
    • Auteur : Raphaël Bussière
    • Compositeur : Raphaël Bussière
    • Producteur : Francis Mineau et Raphaël Bussières
    • Maison de disque : Coyote Records
    • Éditeur : Coyote Records
    • Distributeur : UMC
    • Code ISRC : CAIPW2201001
    • Format(s) : Folk, French, Pop, Rock

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité