Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Le duo Gustafson dévoile son premier album

    7 mai 2021, 00h05

    À une époque où les nouveaux artistes et extraits pullulent, c’est avec grande déférence que le duo Gustafson livre le fruit de sa réflexion et de ses aspirations : son premier album « Le magnifique ».

    Le duo Gustafson dévoile son premier album « Le magnifique ».Photo: Pochette (portion)

    Un opus qui constitue l’aboutissement de dix ans de rêves, de chalets de création, de bonnes bouteilles partagées, de remises en question, de bons coups comme de décisions douteuses, mais assumées. C’est que, depuis leur première rencontre, les artistes multidisciplinaires Jean-Philippe Perras et Adrien Bletton se promettent le « magnifique », soit le « plus grand que », la beauté qui bouleverse, la perte d’équilibre où réside l’inconnu et qui fait croire à ce qui était intangible l’instant d’avant. Une quête d’essentiel, du mot juste, de gestes parfaits qui apportent une forme de paix intérieure.

    « Le magnifique », c’est dix chansons aux textes qui se répondent entre eux, variations sur des mêmes thèmes : la masculinité, l’Autre, la vanité, notamment. Inspirés par les vanités des peintres hollandais du 17e siècle, tant visuellement – voir les natures mortes de Catherine White et Kelly Jacob qui ornent l’album – que philosophiquement, les deux acolytes creusent avec délice le sillon de la vacuité humaine. À travers leurs questionnements, ils tentent de recréer un lien vers la nature, les éléments, comme un canal d’élévation possible.

    À l’oreille, la « poésie de l’effacement » chère au duo se dépose sur une pop riche et élégante, revêtant les sonorités analogues des années 70 et 80 – synthétiseurs, vodocodeur et boîtes à rythmes à la clé. Une plongée exquise dans les eaux de la nostalgie, conférant un son à la fois dansant et intimiste.

    Tel un témoignage musical de ce qui les habite au quotidien, « Le magnifique » est empreint d’introspection, loin de rimer ici avec épanchement et suffisance. Au final, c’est un album qui donne envie de se balader à moto au bord de la Méditerranée, de faire halte dans un hôtel luxueux, d’y bercer sa soirée au champagne et de repartir à l’aube, encore une fois.

    L’album « Le magnifique » est disponible partout depuis le 21 avril. Il est également possible de commander le vinyle en ligne.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité