Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Le film « Trois jours et une vie » prendra l’affiche le 28 mai

    20 avril 2021, 00h00

    Distribué par AZ Films, le long métrage « Trois jours et une vie », réalisé par Nicolas Boukhrief, prendra l’affiche au Québec le 28 mai prochain. Le film met en vedette Sandrine Bonnaire (récipiendaire de nombreux prix dont deux César), Pablo Pauly (« Marche ou crève »), Charles Berling (« Le coeur en braille »), Philippe Torreton (« Les enfants de la chance ») et Margo Bancilhon dans les rôles principaux.

    Le film « Trois jours et une vie » prendra l’affiche le 28 mai «Trois jours et une vie».Photo: Nicolas Schul

    Pierre Lemaitre, auteur du best-seller du même nom et d’« Au revoir là-haut », a collaboraré au scénario et à l’adaptation pour le grand écran avec Perrine Margaine.

    1999. Olloy, Les Ardennes belges. Un enfant vient de disparaître. La suspicion qui touche tour à tour plusieurs villageois porte rapidement la communauté à incandescence. Mais un événement inattendu et dévastateur va soudain venir redistribuer les cartes du destin...

    Nicolas Boukhrief se passionne très jeune pour le cinéma, avec une prédilection pour le fantastique. En 1982, il est l’un des fondateurs de la revue Starfix, spécialisée dans le cinéma fantastique et d’horreur. En 1993, il coécrit avec Jean-Jacques Zilbermann le scénario de la comédie douce-amère « Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents communistes ». Deux ans plus tard, il signe le scénario de son premier long métrage, « Va mourire ». En 1997, il poursuit dans une veine plus sombre en écrivant le scénario du film de Mathieu Kassovitz, « Assassin(s) », long métrage dans lequel il tient également un petit rôle. L’année d’après, le réalisateur aborde un registre plus léger avec la comédie dramatique « Le plaisir et ses petits tracas », remake de « La Ronde de Max Ophüls ». Sa "famille" de cinéma s’y retrouve et Vincent Cassel y donne notamment la réplique à Mathieu Kassovitz. Après quelques années consacrées à la production (« Le pacte des loups », « Irréversible ») via la société Eskwad qu’il a cofondée avec Richard Grandpierre, Nicolas Boukhrief revient à la réalisation avec « Le convoyeur » (2004) interprété entre autres par Albert Dupontel et Jean Dujardin. Le cinéaste dirige trois ans plus tard André Dussollier dans Cortex. En 2010, Nicolas Boukhrief innove quelque peu avec « Gardiens de l’ordre » mettant en vedette Cécile de France et Fred Testot. Ce film marque également la troisième collaboration entre Nicolas Boukhrief et l’acteur Julien Boisselier. Cinq ans plus tard sort « Made in France », centré sur la thématique très actuelle du terrorisme d’intérieur en France. Puis, en 2016, il réalise « La confession » dans lequel Romain Duris tient un des rôles principaux. Trois jours et une vie est son 7e long métrage en tant que réalisateur.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité