Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Tim Hicks débute l’été avec le mini-album « Campfire Troubadour »

    12 juin 2021, 00h00

    L’artiste multiplatine Tim Hicks lance « Campfire Troubadour », un EP de 7 chansons pour les soirées d’été au bord du feu via Open Road Recordings à Toronto.

    Tim Hicks débute l’été avec le mini-album « Campfire Troubadour » Tim Hicks.Photo: Dustin Rabin

    Bien que Tim Hicks soit aujourd’hui l’un des artistes country canadiens les plus reconnus et qu’il se produise sur les plus grandes scènes du pays, il a fait ses débuts dans les bars, où soir après soir, il chantait un vaste répertoire de matériel acoustique solo conçu pour plaire à une foule.

    « Campfire Troubadour » s’inspire de ce modèle, réinventant le son de Hicks qu’on connaît aujourd’hui grâce à ses nombreux hits radio, pour un cadre plus intime, parfait pour les petits rassemblements au bord du feu, tout comme ses premiers pas dans l’industrie musicale.

    La pièce principale, « Slow » – avec son harmonica et ses voix de groupes qui rappellent les chansons qu’on chante entre amis en fin de soirée, donne le ton à un EP qui démontre la diversité sans limite de Hicks en tant qu’artiste. La réinterprétation de son extrait actuel « The Good, The Bad And The Pretty » en est une dépouillée rendant hommage aux fans et aux expériences qui ont façonné Hicks en tant que personne, artiste et interprète, alors que « Last Can » est la chanson qui nous fera chanter jusqu’à bien après le last call.

    « Campfire Troubadour »

    1. « Slow »
    2. « Horses and Hearts »
    3. « The Good, the Bad and the Pretty » (Campfire Edition)
    4. « Annaleigh »
    5. « Last Can »
    6. « Don’t Look Back In Anger »
    7. « After All These Beers »

    Tim Hicks devait passer pour quelques spectacles au Québec en 2020, puis en 2021, mais la pandémie repousse à nouveau sa venue. On a pu le voir en 2016 à Ayer’s Cliff et au Festival Western de St-Tite, en 2017 au Théâtre Corona à Montréal et au Festival Country de Lotbinière, en 2018 au Théâtre Corona à nouveau ainsi qu’à la Place des festivals de Gatineau pour les « Concerts au volant » en 2020. En attendant, on pourra se procurer son mini-album « Campfire Troubadour » dans les magasins Walmart et Sunrise un peu partout à travers la province dès le 18 juin.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité