Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    De concert avec le patrimoine sonore : les 18,19 et 20 novembre à l’église du Sacré-Coeur

    18 novembre 2022, 00h00

    L’église du Sacré-Coeur-de-Jésus, située à l’intersection des rues Ontario Est et Plessis, sera le théâtre de concerts qui seront présentés les 18 et 19 novembre prochains à 19 h 30 ainsi que le 20 novembre à 15 h. Des concerts qui témoigneront de la grande beauté du patrimoine sonore de cette église, et d’une histoire récente qui ne manque pas d’intérêt.

    De concert avec le patrimoine sonore : les 18,19 et 20 novembre à l’église du Sacré-Coeur Concert «Carnet de bronze».Photo: Courtoisie

    Il faut savoir qu’à toutes les époques, les cloches d’église ont eu une signification culturelle qui allait bien au-delà de leur stricte utilisation pour le culte. De par leur langage, que les paroissiens comprenaient il y a peu de temps encore, elles soulignaient un grand nombre d’aspects de la vie spirituelle et sociale des communautés.

    À l’hiver 2020, en raison d’infiltrations d’eau, l’archevêque du diocèse de Montréal a toutefois donné son aval au projet de démolition du clocher de l’église du Sacré-Coeur-de-Jésus, située dans le quartier Centre-Sud de Montréal. Faute de budget pour réparer la tour, bâtie en 1885, son démantèlement allait faucher du même coup les cinq grandes cloches qu’elle contenait.

    Ne pouvant se résoudre à cette perte, le compositeur et chef de choeur au sein de cette église depuis plus de 20 ans, André Pappathomas, a dès lors proposé à l’archevêché d’installer, à l’intérieur même de l’édifice, ces instruments impressionnants, patrimoine sonore lié à l’histoire du Centre-Sud.

    Pour démontrer la pertinence du projet, il a produit de nombreux documents (photos, plans, études de faisabilité, etc.) à l’intention de l’archevêché et des firmes d’ingénieurs concernées avec, pour résultat, que tous ont fini par donner leur accord.

    Les cloches ont donc fait leur entrée dans l’église du Sacré-Coeur-de-Jésus en janvier 2021. Elles se trouvent aujourd’hui bien en évidence, positionées de part et d’autre de la nef, posées sur des socles conçus par le sculpteur André Fournelle et entourées d’une exposition d’artefacts rattachés à leur histoire et à celle de l’église.

    D’après le campanologue reconnu Michel Rowan, l’installation d’un tel ensemble campanaire dans une nef n’a pas de précédent répertorié, aussi bien localement qu’à l’échelle internationale.

    Concert et événement - Carnets de bronze

    À l’hiver 2021, une suite d’études de composition pour cinq grandes cloches, percussions, solistes (un baryton et une soprano), orgue et instruments à cordes ont été créées, puis révélées au public dans une série de concerts présentés en juin 2021. Ce sont précisément ces concerts auxquels auront droit les auditeurs dans quelques semaines, à l’église du Sacré-Coeur-de-Jésus.

    Or, actuellement, un deuxième grand projet de création est en cours d’élaboration pour mettre de nouveau en valeur les cinq grandes cloches, projet qui réunit les percussionnistes Joao Catalao, François Gauthier, Julien Grégoire et Olivier Maranda.

    Pour donner vie à ce projet, chacun a installé autour de sa cloche les instruments de percussion liés habituellement à son travail et, selon son style respectif, a aménagé ainsi autour de lui un îlot de création et de jeu intéressant. Dans l’ensemble, on y retrouve entre autres un grand gong japonais, des gongs tibétains, un vibraphone, un balafon, une grosse caisse et des tambours.

    André Pappathomas sera à la petite cloche en do, entouré d’instruments à cordes inventés. Adrian Foster sera à l’orgue dans un jeu minimaliste et de spatialisation sonore visant à magnifier les harmoniques qui s’élèveront des cloches dans la nef. Ces sonorités, fondues à l’écho profond du lieu, porteront l’attention de l’auditeur vers le lointain, favorisant du coup une conscience accentuée de ce vaste espace sonore et apportant une profondeur accrue au récit transporté par les cloches.

    Enfin, à partir de l’hiver 2023, des résidences à l’église seront offertes aux compositeurs pour la création d’autres oeuvres conçues pour cinq grandes cloches. Ces projets de résidences permettront d’explorer plus en profondeur l’approche systématique de ces joyaux de notre patrimoine sonore en tant qu’instruments de musique ainsi que le développement d’un répertoire spécifique leur étant dédié.

    Mais tout d’abord, les concerts présentés les 18, 19 et 20 novembre à l’église du Sacré-Coeur-de-Jésus donneront un bel aperçu du pouvoir de beauté de cinq grandes cloches qui ont bien failli ne plus jamais se faire entendre.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité