Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Les Productions Nuits d’Afrique célèbrent ses 35 ans du 2 au 7 novembre

    23 octobre 2021, 00h12

    Du 2 au 7 novembre, Montréal célèbrera, en musique, le 35e anniversaire de ses Nuits d’Afrique. Dix groupes se succèderont, tous les soirs de la semaine, sur la mythique scène du Club Balattou, là où tout a commencé.

    Les Productions Nuits d’Afrique célèbrent ses 35 ans du 2 au 7 novembre Daymé Arocena.Photo: Rick Swig

    Lamine Touré, président-fondateur de Nuits d’Afrique et du Club Balattou, se rappelle de l’effervescence des débuts : « On a ouvert le Club Balattou en 1985 et, dans la foulée, on a créé le Festival international Nuits d’Afrique et les Productions Nuits d’Afrique. Les gens affluaient. Ceux de la diaspora, bien sûr, qui trouvaient là un endroit où se reconnecter à leurs racines, mais aussi de nombreux québécois, avides et heureux de découvrir les rythmes d’Afrique, des Antilles et d’Amérique Latine. Tout de suite, on a senti que quelque chose se passait, que l’alchimie opérait. Bal à tous. Bal pour tout le monde. C’est de là que vient le nom Balattou. C’est exactement ça que j’espérais dès le jour 1, une rencontre, un échange entre les cultures ».

    Des débuts au Club Balattou et sur la petite scène coin St-Laurent / Marie-Anne, aux plus grandes salles de la Métropole et au Parterre du Quartier des spectacles pour la portion gratuite du Festival, Nuits d’Afrique a cheminé droit devant, toujours croissant, à la mesure de l’affection du public, mais aussi des artistes.

    Si on ne compte plus les vedettes internationales passées par Nuits d’Afrique, de même que les belles découvertes, on retient aussi son immense contribution à l’émergence et au succès de groupes d’ici, notamment par le biais des Syli d’or de la musique du monde.

    Nuits d’Afrique : une ouverture sur le monde

    Ainsi, de manière générale, on peut affirmer que Nuits d’Afrique a participé à la construction de cette culture d’ouverture sur le monde qui fait la réputation de Montréal... Et ça, dans une ambiance de feu, marquée de sonorités chaudes oscillant sans complexe du traditionnel à l’électro.

    Pour ce qu’il a fait pour le développement et le rayonnement de la musique du monde, Lamine Touré a été fait Chevalier de l’Ordre national du Québec, en 2013, et Membre de l’Ordre du Canada, en 2018.

    Et si Nuits d’Afrique a pris de l’ampleur, que le Balattou est connu largement au-delà des frontières, son essence reste préservée, certaines choses étant immuables : tous les soirs, vous pouvez encore trouver celui qu’on surnomme affectueusement Touré, aussi appelé le "baobab de nuit", assis devant son Club Balattou, toujours à l’écoute des artistes et du public. Cette authenticité, c’est la signature de Nuits d’Afrique.

    Une riche programmation musicale

    À l’occasion de cette semaine spéciale, pas moins de 10 groupes d’horizons divers sont invités à célébrer les 35 ans de Nuits d’Afrique au Club Balattou avec en tête d’affiche Daymé Arocéna, de Cuba, première artiste internationale à participer à Nuits d’Afrique depuis le début de la pandémie.

    Mardi 2 novembre, deux formidables griots se succèderont sur scène lors d’une soirée sous les auspices mandingues.

    EMDE (Mali) proposera une immersion au cœur de la musique traditionnelle bwa, qu’il brode de nuances jazz, funk et reggae.

    Guitariste virtuose, Aboulaye Koné (Côté d’Ivoire) procèdera quant à lui à une relecture des grands classiques du riche répertoire des descendants de Sundjata Keita, à la manière des grands orchestres ouest-africains contemporains comme le Bembeya Jazz Orchestra ou le Rail Band de Bamako.

    Mercredi 3 novembre, de la grande visite en provenance de Cuba avec Daymé Arocena ! « Ça swingue dru, ça groove grave, ça va surtout chercher dans les tréfonds de la mémoire cubaine, alternant chants yoruba, refrains en espagnol et passages en anglais » (Libération).

    D’une voix jazz un peu rauque, de ces voix qui atteignent le coeur, Daymé Arocena défie les standards, en toute liberté.

    Jeudi 4 novembre, avec la formation Tajoa (Côte d’Ivoire), place au zouglou, dont le groupe Magic System, dans sa dimension festive, est le plus célèbre ambassadeur ! Alliant textes engagés, chorégraphies songées et rythmes entraînants, véritable mouvement plus qu’un genre musical, le zouglou est, depuis trente ans maintenant, à l’image de la jeunesse ivoirienne, allumée, drôle, solidaire et rêvant d’un avenir meilleur.

    Les artistes qui se produiront au Balattou les 5, 6 et 7 novembre, fidèles parmi les fidèles de Nuits d’Afrique, figurent sur la compilation rétrospective des 35 ans : trois soirées exceptionnelles pour souligner le grand lancement de ce nouvel accomplissement des Disques Nuits d’Afrique.

    Vendredi 5 novembre, Zal Sissokho et son groupe Buntalo (Sénégal) ouvriront le bal. Virtuose de la majestueuse kora, le griot montréalais conjugue à merveille son ouverture sur le monde et sa volonté de préserver sa culture et les traditions orales des peuples d’Afrique de l’Ouest.

    Il sera suivi de l’éternel Jab Djab (Trinidad), pionnier des musiques du monde à Montréal, avec son répertoire reggae, soca, calypso et zouk. Un son toujours énergique et haut en couleur.

    Samedi 6 novembre, avec « 50 ans de Bossa nova au Québec », Jean-François Léger (Québec) rendra hommage à ce genre musical enveloppant et feutré, inspiré à la fois de la samba et du cool jazz.

    Gotta Lago (Côte d’Ivoire) prendra ensuite le relai. Créateur aux multiples talents, conteur envoûtant, l’artiste explore les riches traditions d’Afrique, au rythme des rifs de sa guitare et des ras de ses tambours.

    Dimanche 7 novembre, comme un rappel que l’Afrique est le berceau de toutes les musiques, Ilam (Sénégal) déballera, comme un cadeau, ses sonorités afroblues et pop, connectées aux traditions de la Teranga et accentuées de pointes soul et reggae.

    Pour clore la soirée, Nomadic Massive, le groupe phare du hip-hop montréalais, fera démonstration de la vibe de la métropole avec son approche musicale texturée de rythmes d’ici et d’ailleurs et ses textes engagés scandés en anglais, en créole, en espagnol et en arabe.

    À surveiller, la compilation des 35 ans

    Retraçant 35 ans de musique du monde à Montréal, cette compilation rétrospective se décline en 3 volumes et témoigne de 3 décennies de festivités et de découvertes musicales.

    Au programme : 35 titres, dont 2 inédits, 7 artistes locaux, 28 artistes internationaux et 30 pays représentés. Des souvenirs à profusion !

    Le titre inédit « Nuits d’Afrique » qui ouvre ce disque, composé et interprété par Kabey Konaté, Kayiri et King Shadrock, accompagné du groupe Jab Djab célèbre cette édition anniversaire.

    Historique et inédite, la compilation estampillée Disques Nuits d’Afrique sera disponible mondialement dès le 5 novembre sur toutes les plateformes.

    Programme Soirées spéciales 35 ans
    Du 2 au 7 novembre 2021

    • Mardi 2 novembre
      • EMDE (Mali) - Aboulaye Koné (Côte d’Ivoire)
    • Mercredi 3 novembre
      • Daymé Arocena (Cuba - International)
    • Jeudi 4 novembre
      • Tajoa (Côte d’Ivoire)
    • Vendredi 5 novembre
      • Zal Sissokho & Buntalo (Sénégal) - Jab Djab (Trinidad)
    • Samedi 6 novembre
      • Jean-François Léger (Qc) - Gotta Lago (Côte d’Ivoire)
    • Dimanche 7 novembre
      • Ilam (Sénégal) - Nomadic Massive (Haïti-Algérie-Colombie-Caraïbes)

    Infos / Billetterie

    • Ouverture des portes à 20h
    • Début des concerts à 21h
    • Les concerts sont entièrement gratuits -
    • Les billets d’entrées sont à retirer à la porte le soir du concert
    • Le passeport vaccinal est requis

    Plus d’infos sur www.festivalnuitsdafrique.com

    Club Balattou

    • 4372, boul. Saint Laurent, Montréal (Québec) H2W 1Z5
    • 514-845 5447

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité