Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Le quintette Choses Sauvages sort la pièce « Dimensions »

    16 juin 2021, 13h59

    L’extrait « Dimensions » marque le retour du quintette montréalais Choses Sauvages. Après avoir passé près de deux ans à peaufiner leur second album à paraitre le 15 octobre prochain, la formation dance-punk ascendant funk démontre sur ce morceau que son virage vers un nouveau son s’est concrétisé.

    Le quintette Choses Sauvages sort la pièce « Dimensions » « Dimensions ».Photo: Pochette

    À l’aide d’une pléthore de nouveaux synthétiseurs et de l’apport du drum-machine, cette nouvelle identité musicale se veut plus électronique et nu-disco, mais toujours imbibée d’un groove contagieux.

    Pour « Dimensions », les cinq membres fondateurs se sont inspirés de la new wave épique de Tears For Fears, s’abandonnant à des guitares languissantes et où des percussions orientales émergent singulièrement. Cette montée en crescendo de six minutes permet d’absorber le propos de la chanson, qui tourne autour du doute de soi, de l’autre et des idéologies divergentes auxquelles nous sommes confrontés.

    Pour accompagner « Dimensions », Choses Sauvages présente un vidéoclip brutaliste réalisé par son guitariste et vidéaste Marc-Antoine Barbier. On y trouve les musiciens dans un décor architectural, exécutant une danse spirituelle pour invoquer des esprits colorés, apparaissant sous forme de taches animées, imaginées par l’artiste visuel Gaspard Eden. Ce dernier signe également la pochette du nouveau single. Pour Barbier, le vidéoclip puise son inspiration dans les textes de Choses Sauvages II, qui explorent par moments des thématiques New Age et surréelles.

    Je cherche une réponse à tout
    Coûte que coûte
    Je ne suis pas fou
    Serait-ce possible d’être incertain ?

    • Lancement à Montréal : 29 octobre 2021
    • Lancement à Québec : 12 novembre 2021

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité