Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Le 10e Festival BD de Montréal déclare pari tenu

    9 juin 2021, 00h00

    Le Festival BD de Montréal présentait du 28 au 30 mai son 10e événement, son second en mode 100% virtuel. Le pari fut tenu, l’équipe est fatiguée, mais heureuse, et on espère un retour sous les chapiteaux en 2022 ! Voici un compte-rendu non exhaustif de cette fin de semaine réussie.

    Le 10e Festival BD de Montréal déclare pari tenu Festival BD de Montréal.Photo: Courtoisie

    La 22e soirée de remise des prix Bédélys, animée par Stéphane Archambault, animateur et membre du groupe Mes Aïeux, a décerné les magnifiques statuettes de Karl Dupéré-Richer à cinq récipiendaires récompensé·e·s pour la qualité de leurs œuvres. Les bandes dessinées gagnantes sont :

    • Bédélys étranger remis à Peau d’homme, de Zanzim et Hubert (Glénat BD) ;
    • Bédélys jeunesse remis à Sacrées sorcières, de Pénélope Bagieu et Roald Dahl (Gallimard)
    • Bédélys indépendant francophone remis à Boumeries 10, de Boum
    • Bédélys indépendant anglophone remis à Hi, Stranger, de Anouk
    • Bédélys Québec remis à Temps libre, de Mélanie Leclerc (Mécanique générale)

    Une mention spéciale du jury fut accordée à Pucelle : 1. Débutante, de Florence Dupré la Tour (Dargaud). Les prix Bédélys Québec et indépendants francophone et anglophone s’accompagnent d’une bourse de 1 000$.

    La très dynamique équipe de réalisation du collectif RKSS à l’origine du film-culte québécois « Turbo Kid » était réunie en ligne avec le bédéiste — et créateur du storyboard du long métrage - Jeik Dion, pour une soirée de cinéma totalement réussie. Animée par Benoît Mercier, du podcast Les Mystérieux Étonnants, cette rencontre ne manquait pas d’anecdotes savoureuses sur la création du film qui fait aujourd’hui le bonheur des cosplayers et des lecteurs de BD.

    Les nombreuses tables rondes, discussions à propos d’œuvres fortes récentes et conversations entre artistes présentées en ligne et en direct toute la fin de semaine ont permis de fabuleuses découvertes. Cette programmation a permis d’approfondir des sujets aussi intéressants qu’incontournables. On pense à la table ronde sur la création inclusive, aux réactions suscitées par le magnifique - et très personnel - Petit astronaute de Jean-Paul Eid, à la création d’un catalogue de créatrices de BD chiliennes, à l’échange dessiné entre deux géants de la littérature jeunesse du Québec Alex A. et Félix Laflamme, à l’entrevue avec le scénariste américain Scott Snyder et aux raisons politiques ayant poussé des traducteurs ukrainiens à s’intéresser à Tintin au pays des Soviets… La liste de beaux moments est longue !

    Mentionnons au passage le travail exceptionnel de l’ensemble de nos animatrices et animateurs, dont Catherine Emmanuel Brunet, Alyssa Favreau et le bédéiste Jeik Dion. Le festival mettra sous peu toutes les vidéos de cette 10e présentation sur sa page YouTube.

    Le 10e festival en chiffres

    Consciente que le déconfinement, le beau temps ainsi qu’une lassitude certaine des écrans jouaient contre elle, l’équipe du FBDM demeure très satisfaite de la participation du public à la trentaine d’activités offertes pendant la fin de semaine. Plus de soixante artistes prenaient part à cette programmation.

    Le total des vues sur l’ensemble des réseaux sociaux du Festival BD de Montréal s’élève à près de 10 000 vues avec une portée totale de 24 426

    La présence du FBDM dans l’univers culturel montréalais ne s’arrête pas à la dernière fin de semaine de mai. Premier événement majeur de la métropole au printemps depuis 10 ans, le festival propose des rencontres l’année durant via ses clubs de lectures, un colloque pour professionnel·le·s organisé pour l’automne et la diffusion de La ligne de fond, une nouvelle série balado animée par Catherine Emmanuel Brunet qui proposera une conversation entre créateurs et créatrices de BD du Québec et d’ailleurs, autour d’une thématique reflétant les enjeux de la société d’aujourd’hui.

    Moi, je lis de la BD ! / Presses du FBDM

    Ce sont une dizaine de capsules présentant les goûts et découvertes bédéesques d’une dizaine de personnes - connues ou non du grand public - qui sont diffusées sur nos réseaux sociaux depuis le mois de mai. Le but est de faire découvrir ces « lecteurs et lectrices improbables » qui ne se gênent pas pour crier tout haut leur amour du 9e art. On pense, entre autres, à la mairesse de Montréal Valérie Plante, à l’auteur-compositeur-interprète Dumas, à Richard Cloutier, journaliste économique, ou encore à Summer Delezen qui a appris le français en lisant de la BD. Toutes ces vidéos peuvent être consultées à satiété sur nos plateformes YouTube et Facebook.

    Nées d’un désir de poursuivre sa mission de diffusion du travail des artistes de la bande dessinée, les nouvelles Presses du FBDM | MCAF Press ajoutent en ce début du mois de juin un nouveau livre à leur catalogue. Le recueil X regroupe les œuvres originales de plus de 20 bédéistes d’ici et d’ailleurs, en français et en anglais, de Mélanie Leclerc à Christian Quesnel, en passant par Cab, Jean-Paul Eid et Henriette Valium. Cette bande dessinée est la seconde de la collection des Fabuleux Bouquins de Montréal, qui regroupe année après année des auteurs et autrices ayant marqué à leur façon l’histoire du festival.

    Le FBDM célébrera le 9e art à l’extérieur dans un tout petit peu moins d’un an... C’est du moins ce que l’on se souhaite ! L’équipe profitera des prochains 12 mois pour proposer des événements et des rencontres qui sauront plaire, tout en prouvant qu’on peut certainement fêter ses 10 ans deux fois de suite ! Parce que souffler les bougies d’un gâteau à l’écran, c’est pas pareil...

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité