Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Le chanteur Blake Francis du groupe City Natives se lance en solo

    30 avril 2021, 07h10
         |      Article rédigé par Oriane Morriet.

    Chanteur de hiphop et de rap d’origine Mi’kmaq, Blake Francis est membre du groupe City Natives. Les productions du groupe, suivi par un grand nombre de fans au Canada, ont été récompensées par quatre Awards canadiens. La formation prépare actuellement un album qui devrait sortir à l’automne 2021. Après plusieurs années de pratique avec son groupe, Blake Francis décide de poursuivre une carrière en solo en parallèle. Il est sur le point de publier son premier album personnel. Entrevue avec l’artiste pour parler de ses débuts de carrière, tant avec City Natives, qu’en solo.

    Le chanteur Blake Francis du groupe City Natives se lance en solo Blake Francis.Photo: Michael Stemm

    Blake Francis fait de la musique depuis qu’il est adolescent. Il aime la musique métal, mais aussi le rap. Il n’a pas d’éducation formelle en musique, mais pratique avec ses amis dans ses temps libres. Il s’inspire des rappeurs américains de renommée mondiale tels que Tupac, Dr. Dre ou Eminem. « Je me suis abreuvé de légendes de la musique pour construire mon propre style musical », explique-t-il. En fréquentant la communauté, il assiste à un enregistrement semi-professionnel, qui lui donne envie d’enregistrer ses propres chansons. C’est le début de sa carrière musicale professionnelles.

    Blake Francis performe tantôt comme artiste solo, tantôt comme membre d’un groupe de musique. Il fait ainsi partie du groupe de rap City Natives, qui a remporté plusieurs récompenses et prix pour la qualité de sa musique. Il souhaite cependant développer sa propre voix en enregistrant ses propres chansons.

    Blake Francis fait ses premiers pas dans la cour des grands en auditionnant pour Brookes Diamond Productions. « Ils ont aidé de grands artistes. Ils montent des spectacles qu’ils proposent dans des lieux comme Dollywood aux États-Unis », explique-t-il. L’artiste se produit alors pendant plusieurs mois pour Brookes Diamond Productions, dans un groupe de musique connu sous le nom de Mi’kmaq Nation. Le groupe est formé par la compagnie de divertissement. « Nous avons eu l’occasion de performer devant des milliers de personnes ce qui m’a permis d’acquérir une certaine reconnaissance en tant que musicien professionnel », raconte Blake Francis.

    Blake Francis avait une façon bien spécifique de collaborer avec les futurs membres de son groupe City Natives. Les artistes collaborent d’abord à titre personnel : ils ne forment pas encore officiellement de groupe. « Nous vivions tous dans des communautés différentes, mais nous étions tous connectés à MSN. Nous échangions donc via la plateforme », explique-t-il. Un premier artiste envoyait un enregistrement avec sa partie, qui était alors complété par un deuxième artiste. Cet autre artiste faisait suivre l’enregistrement à un troisième artiste, une fois celui-ci enrichi de sa partie. Ce troisième artiste le complétait à son tour l’enregistrement, et ainsi de suite.

    De fil en aiguille, les amis constatent que leur musique plaît au public. Ils décident de former le groupe City Natives. Blake Francis, Gearl Francis, Brandon Arnold et Shelby Sappier officialisent donc leur collaboration. Tous sont issus de communautés et nations autochtones différentes. « Les choses sont bien allées pour nous. Nous produisions beaucoup de musique », raconte Blake Francis. Ils décident de gérer leur carrière d’eux-mêmes sans l’aide d’un producteur ni d’une maison de disque. « Nous avons réalisé que c’était mieux pour nous de faire notre propre promotion. Les producteurs ont plusieurs artistes à gérer et ils sont tout le temps occupés », commente-t-il.

    Après plusieurs mois d’autopromotion, City Natives gagne de plus en plus de reconnaissance. Les fans demandent une tournée. Les quatre musiciens sillonnent alors le Canada pour présenter leurs chansons lors de concerts. La tournée s’achève avec la production d’un album qui est récompensé par le Indigenous Music Award. En tout, le groupe se voit remettre quatre Awards au cours de ses années d’activité. « La tournée a fait une grande différence pour nous en termes de carrière. Nous avons récupéré ce que nous y avons investi », commente Blake Francis.

    En tant qu’artiste solo, la musique de Blake Francis est un peu différente de celle qu’il crée avec son groupe. « Avec City Natives, nous avons un style signature », reconnaît-il. Le chanteur aime explorer pour ses propres chansons : il est moins soucieux de plaire aux fans qu’avec City Natives. « City Natives est davantage politique que ce que je produis en solo. Mes chansons sont juste l’occasion de prendre du plaisir et de m’amuser », conclut-il. S’il travaille actuellement sur son premier album solo, il prépare aussi un retour de City Native avec la sortie d’un nouvel album à l’automne 2021.

    Qui fait Quoi et Le Lien MULTIMÉDIA mènent une vaste initiative visant à favoriser la diversité, l’inclusion et combattre le racisme dans le milieu de l’audiovisuel, du numérique et des industries culturelles en général. Celle-ci se déclinera sur le Web, en vidéos, podcasts, reportages et visibilité dans nos publications et plateformes et s’inscrit dans la durée. Pour mener à bien ce projet, nous sommes la recherche de partenaires institutionnels et privés pour nous accompagner dans cet engagement. Il est possible de contribuer ou de soutenir cette initiative en -> cliquant ici <-. https://bit.ly/3hLZUZn - Pour en discuter, nous vous invitons à contacter Laura Taloté, laura lienmultimedia.com ou Steeve Laprise, slaprise lienmultimedia.com.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité