Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Le rappeur LeMind fait paraître son mini-album « Candlelight » le 2 avril

    30 mars 2021, 00h00

    Découvert par le grand public à l’émission « La fin des faibles » sur les ondes de Télé-Québec, Mathieu D’Andrade-Stead alias LeMind est un jeune artiste-entrepreneur, établi sur la scène hip-hop montréalaise depuis quelques années. Producteur et réalisateur (Adamo, Raccoon, Doug St-Louis, Day Vee) rappeur, pianiste, DJ et maître de cérémonie (MC), il est propriétaire d’un studio où la création audiovisuelle est maître. Il signe d’ailleurs ses propres vidéoclips avec versatilité et audace, comme en fait foi le premier extrait de son mini-album, « Wasted ».

    Le rappeur LeMind fait paraître son mini-album « Candlelight » le 2 avril LeMind.Photo: Courtoisie

    LeMind fait donc paraître « Candlelight », son cinquième opus, le vendredi 2 avril. Ce mini-album autoproduit présente un projet aux analogies entre la vie, la carrière et le cycle de vie d’une chandelle.

    « Candlelight débute avec "Wasted" ; jeune et plein d’ambitions, on regarde le monde avec les yeux plein d’étincelles, on a la flamme et parfois même, on flambe ! On se brûle moins à mesure que la confiance s’installe et qu’on vit nos passions sereinement », explique l’artiste.

    « Arrive le moment de l’apogée où on brille dans toute notre splendeur, on est au top. Penthouse c’est ça ; au sommet, la tête haute, on voit grand, pensant qu’on a tout le temps du monde pour se réaliser ».

    « Mais personne n’est éternel et en chemin, on perd des "Morceaux". À petit feu, la cire s’écoule, comme le temps qui file ; l’important c’est d’apprécier ce qu’on a. »

    « Enfin, "CandlelighÉ représente les dernières lueurs, les dernières années de sa courte mèche. Tremblotant et digne, on raconte ses histoires en essayant de passer le flambeau, d’allumer une autre flamme, avant de s’éteindre. »

    « On n’est pas inquiet pour son avenir », a lancé Pierre-Yves Lord, lors de la grande finale de La fin des faibles.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité