Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    VIDÉO : Louis-José Houde, acteur à ses heures

    26 avril 2016, 00h10
         |      Article rédigé par Justine Baillargeon.

    La carrière de comédien de Louis-José Houde va bon train. Avec ses performances dans les films « Le sens de l’humour », « Bon Cop, Bad Cop », « De père en flic » et récemment dans les séries télévisuelles « Les beaux malaises » et « Les pêcheurs », l’humoriste chéri du Québec prend ses aises. Dans la comédie « Ça sent la coupe » réalisée par Patrice Sauvé, il y incarne Max, un trentenaire prisonnier de son passé. Entrevue vidéo avec Louis-José Houde, qui tient le rôle principal du long métrage, en direct du plateau de tournage à Montréal.

    VIDÉO : Louis-José Houde, acteur à ses heures Louis-José Houde.Photo: Myriam Baril-Tessier

    « C’est un homme qui vit un peu dans le passé. À la mort de ses parents, raconte-t-il, il a hérité d’une boutique de souvenirs. Il a plus ou moins d’intérêt pour ça et sa vie tourne en rond. Il arrive alors différents événements dans le film qui feront qu’il devra se prendre en main. »

    Louis-José Houde confie trouver cette expérience de tournage agréable et plus simple que ses précédentes : « D’abord, commente-t-il, ce n’est physiquement pas si difficile que ça. Il y a beaucoup de scènes dans un appartement où nous sommes assis dans un divan confortable et nous regardons les Canadiens. Sinon, ce sont des scènes dans une boutique de souvenirs où je peux feuilleter des albums de cartes de hockey entre les prises. »

    Louis-José Houde conclut en affirmant qu’il ne se passe pas une heure de tournage sans qu’il n’apprenne davantage sur le milieu du septième art.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité