Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    « Ayiti Toma » de Joseph Hillel en salle le 21 mars

    20 mars 2014, 16h27

    Le documentaire « Ayiti Toma » réalisé par Joseph Hillel et distribué par FunFilm (programmé aux RIDM et aux Rendez-vous du cinéma québécois) dans quatre salles à compter du 21 mars.

    « Ayiti Toma » de Joseph Hillel en salle le 21 mars «Ayiti Toma».Photo: FunFilm Distribution

    « J’ai voulu simplement documenter la réalité afin que l’on puisse regarder en face ce peuple qu’on prétend vouloir aider, car la vie là-bas reprend toujours son chemin quoiqu’il arrive. Elle s’exprime dans une culture foisonnante, invitante, rassembleuse et ce, tant en musique, en littérature, en peinture qu’en danse. Pour moi, cette culture nourrit l’espoir toujours vivant en Haïti, espoir qui est à la source même de ce film », précise Joseph Hillel qui passé plus de 25 mois à Haïti dans les trois dernières années pour mener à bien ce documentaire.

    Au-delà d’Haïti, première république à être issue de l’esclavage. Au-delà d’Haïti qui a survécu et survit toujours à l’impérialisme, aux catastrophes naturelles et même à l’aide humanitaire. Au-delà de cette Haïti, on trouve Ayiti Toma : ce « pays qui est nôtre ». Une Ayiti que racontent et commentent des adeptes du vodou, des rescapés d’un quartier dangereux, des intellectuels et des humanitaires tel Sean Penn. Chacun à leur manière souhaite que cette culture, unique en son genre, soit placée au fondement de son avenir pour que se construise enfin « Ayiti Toma », le pays de tous les possibles.

    Joseph Hillel est né à Port-au-Prince et vit à Montréal. Son dernier documentaire « Karsh is History », un film sur la photographie, a reçu le prix du meilleur film canadien en 2010 au Festival international du film sur l’art, tout comme son précédent documentaire « Ordinaire ou Super : Regards sur Mies van der Rohe » en 2005. À la tête de la maison de production Qu4tre par Quatre Films, il a produit plusieurs courts et longs métrages.

    « Ayiti Toma » est une production de Michel Ouellette pour Cine Qua Non Média Inc. avec la participation financière dela SODEC, de Téléfilm Canada, des programmes de crédit d’impôt provincial et fédéral, du Fonds Rogers pour le documentaire et avec la collaboration de l’ONF, d’ARTV, de FOKAL et de Fun film. Joseph Hillel est le producteur associé, les images sont de Nicolas Cannicioni et de Benoit Aquin, le montage de Heidi Haines et Arto Paragamian, le son de Joseph Hillel, Étienne Côté-Palluck, Guy-Marie Jean-Louis, le mixage de Jean-Paul Vialard. La musique originale est une composition de Jowee Omicil.

    Le film est distribué au Canada par Funfilm distribution Inc.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité